Millésime 2007 en Bourgogne :

English version
English version

English version

Le millésime 2007 rivalise de précocité avec 2003. En effet, pour la deuxième fois en 5 ans, les vendanges ont commencé en août en Bourgogne. Toutefois, la comparaison entre les deux millésimes s’arrête là.

 

Météo difficile et végétation précoce :

En Bourgogne la météo capricieuse n’a pas ménagé les vignerons en leur imposant une conduite du vignoble particulièrement difficile.

 

En effet, un hiver doux et un printemps contrasté ont entraîné une reprise hâtive  et une croissance très rapide de la végétation. Celle-ci s’est maintenue à tous les stades du développement de la vigne, malgré des conditions climatiques instables.

 

Jeune plant  produisant ses premières feuilles 17/04/07
Jeune plant produisant ses premières feuilles 17/04/07

 

Le mois d’avril inhabituellement chaud et ensoleillé a provoqué un débourrement (éclosion des bourgeons) précoce et très rapide en début de mois.

 

En quelques jours, les parcelles ont arboré les pointes vertes et les premières feuilles.

 

A ce stade, on constatait une avance d’une dizaine de jours environ, par rapport à la moyenne des dix dernières années.

Floraison du pinot noir - Vosne Romanée - 28/05/07
Floraison du pinot noir - Vosne Romanée - 28/05/07

 

Malgré une baisse des températures dès la deuxième semaine de juin, la vigne a conservé son avance et la floraison a débuté à partir du 20 mai, pour se terminer début juin dans des conditions déjà humides.

 

Le même temps lors de la nouaison (transformation des fleurs en baies) a produit d’importants écarts de développement entre les différents vignobles. Cependant, l’avance acquise au débourrement s’est maintenue.

 

Vigilance des vignerons :

Meursault après un orage en juin
Meursault après un orage en juin

L’été est arrivé discrètement dans un contexte météorologique instable.

Une alternance de pluie et de redoux a contraint les vignerons à scruter la météo pour réussir à protéger leurs vignes.

Les températures, inférieures aux normales de saison, ont cependant permis de maintenir un bon état sanitaire et d’éviter le développement du mildiou.

 

Quelques jours après la mi-août, la maturation, s’est déroulée normalement et les contrôles de concentration en sucres des baies commencés début août ont montré une évolution lente mais régulière.

 

Chardonnay en maturation
Chardonnay en maturation

 

L’état sanitaire s’est révélé globalement satisfaisant mais très variable d’un lieu à l’autre, et il a fallu rester vigilant du fait des conditions climatiques.

 

 

Quand vendanger ?

Les bans, décision administrative autorisant les professionnels à commencer les vendanges, ont été publiés en avance afin de tenir compte de l’évolution dans les parcelles, mais surtout pour laisser à chaque professionnel la liberté de choisir le meilleur moment.

 

Forts de leur expérience, les viticulteurs bourguignons ont surveillé la météo et la maturité de leurs parcelles pour tirer le meilleur du millésime 2007.

 

Bans des vendanges :
      Yonne (89) : 1er août - hors AOC Irancy et AOC Chablis : 1er septembre
      Saône et Loire (71) : 8 août - hors AOC Pouilly-Fuissé : 15 août
      Côte d’Or (21) : 13 août

 

 

Début des vendanges à Pommard

 

 

 

 

Voici une photographie prise  dans les premiers crus de Pommard le 28 août. Les vendanges ont débuté depuis quelques jours. Les pinots sont tout d'abord récoltés.

 

 

 

 

La pourriture grise qui s'est beaucoup développée pendant ces derniers jours pluvieux oblige beaucoup de viticulteurs à vendanger malgré une maturité faible.

« Blanc sur rouge rien ne bouge » :

Une équipe de vendangeur - Beaune
Une équipe de vendangeur - Beaune

 

Dans la plupart des situations, le pinot noir plus précoce et fragile cette année a été vendangé en premier et les chardonnay furent souvent récoltés une semaine après les rouges, obligeant certains domaines à effectuer une pause dans le déroulement des vendanges.

 

D’une façon générale les viticulteurs ayant réussi à préserver leurs vignes des maladies cryptogamiques et ainsi à conserver un feuillage et des grappes en bonne santé, ont su attendre le soleil et l’amélioration climatique du mois de septembre.

 

Pendant les derniers jours précédant les vendanges, les raisins préservés par le vent du nord, on ainsi atteint leur complète maturité.

Comment sera-t-il ?

Chez un ami
Chez un ami

Il est évidemment trop tôt pour qualifier le millésime 2007 mais la vigilance et le savoir-faire des viticulteurs promettent un millésime dont la qualité sera à la hauteur de la réputation de la Bourgogne.

 

Je suis allé visiter plusieurs domaines pendant les vendanges et je pense que ce millésime sera très intéressant :

 

Les rouges seront fins, ronds, fruités et élégants avec une structure tannique soyeuse. Les cuves dès les premiers jours de fermentation exhalaient de très francs arômes de cassis, myrtille et groseille. Ce millésime produira certainement peu de pinots de grande garde, mais plutôt des vins rouges fins et rapidement expressifs.

 

Les blancs, avec des rendements satisfaisants, sont très beaux et présentent une belle fraîcheur, de la vivacité et une magnifique matière qui présage une belle expression du terroir.